Adieu dunes et huacas, Lima nous revoilà

Ce matin visite du musée Brüning à Lambayeque. Mathilde a boudé le guide, elle est partie seule en goguette dans le musée. Maintenant qu'elle maîtrise l'histoire locale (elle est prête pour les séminaires), elle n'a plus besoin d'explications (ah ah ah, je me gausse!!).

Le musée n'était pas mal du tout, et surtout j'ai encore eu ma moisson de croa-croa. C'est sympa de voir que les évolutions stylistiques et symboliques se mettent en place peu à peu dans mon esprit, j'espère arriver à produire un travail cohérent et intéressant scientifiquement!

Collier de grenouilles en or




Grenouilles, grenouilles, grenouilles!

A 14h, nous sommes allées manger dans un boui-boui près de l'hôtel. Petite cour au fond d'un couloir, musique péruvienne et menu traditionnel pour 4 soles (= 1 euro). Soupe de chou/carotte/maïs en entrée, tortilla de raie avec riz et fayots pour le plat principal. Ca vous cale un homme...

L'hôtel a ensuite pris en charge notre transfert à l'aéroport, dans une toute petite voiture. Je ne finis pas de m'étonner chaque fois que Gilbert est embarqué dans des positions improbables. On finit toujours par tout loger (les péruviens trouvent toujours une solution), quitte à démonter la voiture. En parlant de voitures, mention spéciale pour le traffic insupportable de Chiclayo, encore pire qu'à Lima. Des embouteillages incessants, des klaxons continuels, les piétons n'ont qu'à courir pour traverser la rue sinon couic. Et malgré l'état déplorable de certains véhicules, la circulation à celui qui force le passage et les lois disons très personnelles des chauffeurs, nous n'avons pas assisté à un seul accident. Et pourtant ils téléphonent en conduisant, roulent à 3 sur des routes à 2 voies et j'en passe. Et dire qu'en France c'est le harcèlement continuel et les interdictions sous couvert de sécurité routière, ah laissez moi rire! Ici c'est l'indiscipline générale et pourtant ça fonctionne!

Le vol retour vers Lima s'est une nouvelle fois très bien passé. Lan est une compagnie toujours aussi efficace et ponctuelle. Gilbert a rencontré un autre fauteuil à l'engistrement, il faut croire que c'était une fille parce qu'on le sentait tout frétillant! Faut dire que sur chaque vol il y a plusieurs passagers en chaises roulantes, majoritairement des personnes âgées. Ca a bien fait rire Mathilde quand je me suis retrouvée au tapis bagages à Lima entourée par deux vieilles dames sur chaises roulantes, et leur accompagnateur de la compagnie. Ca faisait un touchant portrait de famille...


A noter qu'au départ à Chiclayo j'ai admiré l'ampli relié à un micro qui servait à faire les annonces devant l'unique porte d'embarquement. Et l'horloge qui indiquait l'heure d'embarquement était un cadrant manuel en carton. A part ça, rien à redire, tout le monde est très pro!

Ampli et horloge en fond à côté de Monsieur aéroport

Nous voilà de retour à la maison. La Casa de Baraybar est devenu notre refuge liménien, on s'y sent comme chez nous. On a nos petites habitudes, entre la salle où on peut se servir en thé et café, et le service de laverie assuré par un jeune homme rapide et efficace. Demain de nouveaux musées nous attendent, le travail toujours le travail. C'est que l'horloge tourne et qu'il reste encore beaucoup à voir.

Sur ce, la douche et Buffy m'attendent (on s'est dit en attendant l'avion à Chiclayo, que ça serait sympa de se revoir un épisode pour se changer un peu l'esprit).

Besitos a todos,

Sandra

Commentaires

  1. Salut les filles
    C'est bien Sandra si tu trouves des renseignements interessants sur les grenouilles tu vas pouvoir faire un bon devoir et pourquoi pas un livre.....
    En attendant des nouvelles bonne decouverte à Lima et bonne journée.
    BISES

    RépondreSupprimer
  2. Salut les frogettes !
    je vois que tout se passe bien. Tu as l'air d'avoir récolté pas mal d'infos sur les grenouilles perdues.
    D'ailleurs, l'autre soir, j'ai pensé à toi car il y avait une reinette collée à ma fenêtre. C'était peut être une messagère du genre "grenouille voyageuse" qui venait nous envoyer un signe de ta part ? Bon ok, c'est à force de lire des histoires pour enfant, ça développe mon imaginaire.
    Allez, je retourne à mes valises car le temps passe.
    Gros bisous de nous 4,
    sébastien

    RépondreSupprimer
  3. salut les baroudeuses
    tu vois sandra les grenouilles te sautent dessus - le collier est superbe - tu ne vas plus savoir quoi en faire...
    la description de la circulation me fait penser à celle du maroc...
    bon séjour à lima et tout et tout
    a bientôt les girls et big bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La "médecine du crapaud" en Amazonie

Petites pensées vers la côte nord du Pérou...

Vichama ou la plus ancienne représentation de crapaud au Pérou