Articles

Affichage des articles du septembre 11, 2011

Une page brésilienne se tourne...

La nuit a été sans sommeil mais au réveil Mathilde a eu une bonne surprise. Voilà le bon côté de errer dans le s couloirs de l'avion en espérant calmer ma toux : ça favorise les échanges (même pour une presque aphone) et j’en ai profité pour placer ma demande auprès de la chef de cabine. Mathilde vous racontera plus en détail son expérience.
Voilà l'escapade brésilienne s’achève, nous sommes arrivées à Bordeaux à peu près dans les temps et avons défait toutes nos affaires. Il ne reste plus qu’à faire tourner la machine et ranger/offrir les divers souvenirs. Je suis contente de constater que les fleurs ramassées à Rio ont tenu le coup dans leur emballage de papier journal, même si d’autres graines et coques ont moins bien supporté le voyage. La tête et le corps souffrent un peu du jetlag et de la trachéite sévère diagnostiquée par mon médecin, mais globalement cette incursion brésilienne se clôture en douceur et nous laisse l'esprit encore chargé des surprises et rencontr…

Blog du dimanche 11 septembre

Image
Réveil difficile une fois de plus, la toux m’a pris vers 6h et c’est bien à contrecœur que je me lève pour me préparer de l’eau chaude avec du miel. J’en ai profité pour écrire le blog de la veille, c’est toujours ça de fait. Quand j’étais plus jeune j’avais l’habitude de rédiger mes impressions et souvenirs de voyage dans un cahier, mais avec le temps et les nouvelles technologies je me suis rabattue sur internet et ses facilités. Plus d’interaction et de rapidité dans l’écriture, un poil moins « roots » sans doute mais indéniablement efficace pour consigner et partager tous les évènements de la journée qu’on prendra plaisir à relire dans quelque temps.
Bref, après cette digression qui ne s’explique que par la fatigue (je rédige ce post depuis la cabine de l’avion qui nous ramène à Paris de nuit), revenons à ce matin. Mon amie brésilienne Karina m’a téléphoné à l’hôtel vers 9h30 pour convenir de notre point de RV cet après-midi à Sao Paulo, ce qui a tiré Mathilde hors du lit. Une de…

On the way home...

Image
Pas eu de blog hier car nous sommes arrivées tard à l'hôtel et je me suis littéralement effondrée dans le lit... La journée avait pourtant commencé calmement. Nous avons traîné à l'hôtel de Florianopolis jusqu'à midi le temps de faire les bagages tranquillement, et une fois les avoir laissé à la consigne nous sommes parties nous balader dans les rues du centre dans l'idée de voir quelques boutiques (pour les souvenirs et éventuels petits coups de coeur) et de prendre une glace sur le front de mer enfin ensoleillé.
Que nenni! Le front de mer est avant tout une longue allée où les locaux se promènent et font leur sport, mais impossible de se poser sur le sable vu la maigre frange accessible et surtout le dépotoir qu'elle constitue. Les magasins ferment avant 15h le samedi ce qui n'a guère laissé beaucoup d'opportunités... et de glaces, point n'avons trouvé! Finalement il aurait mieux valu qu'on saute dans la goélette qui proposait des petits tours d…