Articles

Affichage des articles du octobre 23, 2011

Allo Paris, ici Lima

Image
Pour ce dernier jour, nous avons la totale.
Ce matin, nous avons pris un taxi pour nous rendre au Musée d'Art de Lima que nous avons rejoint en 45 min (3 fois plus que la normale) en raison du trafic bloqué par la police. Sur le trajet nous avons vu un accident, pas étonnant vu la conduite péruvienne, mais le pauvre gars qui gisait sur le petit terreplein au milieu de la route ne semblait pas prêt d'être secouru (moto contre voiture, ça laisse des traces, et lui était pétrifié). 
L'expo en elle-même était très intéressante, sur le thème de l'architecture dans les cultures précolombiennes, et nous avons craqué sur plusieurs pièces archéo. Hélas, les photos n'étaient pas permises et le catalogue de l'expo ne sortira que le 7 février (allez comprendre). Bon, nous sommes reparties bredouilles, mais le trajet retour est allé nettement plus vite.
Petite balade dans Barranco pour découvrir l'artisanat de Dédalo (standing et prix corrects mais nous restons sérieus…

Bientôt le retour

Image
Salut à tous,

Aujourd'hui sera notre dernier jour au Pérou. Ce soir nous partons de Lima sur un vol où j'aurai le plaisir de voir travailler une des mes collègues :) Le point noir est que notre vol de Paris à Bordeaux demain est annulé et qu'il va falloir improviser à notre arrivée. Espérons ne pas rester bloquées une nuit à Paris...
Mais revenons quelques instants sur la journée d'hier, en images :
Le tour privé que nous avions organisé avec un chauffeur nous a ensuite mené à l'est de Lima, sur le site de Puruchuco. Intéressant musée de site, et surtout, site archéologique restauré où les deux seules visiteuses se sont lâchées!

De retour à Lima

Image
Finalement nous avons pu décoller pour Lima, que nous avons rejointe avec 1h20 de retard. On ne s'en sort pas si mal, et la compagnie Taca nous a fait plutôt bonne impression. Leurs avions sont en tout cas drôlement bien équipés et pour 1h15 de voyage nous avons droit à la télé, la musique et un snack (chaud+froid).
Le chauffeur de taxi envoyé par notre hôtel nous attendait à l'arrivée pour nous conduire dans notre nouveau quartier de résidence : Barranco. En chemin notre homme nous parle des problèmes des indiens de la selva péruvienne, lui-même étant originaire de la région de Sierra Madre, où l'exploitation de l'or fait des ravages en terme d'épanchements de mercure dans les rivières et les nappes phréatiques. Encore un génocide silencieux.
Le quartier de Barranco est traditionnellement celui des artistes. Le peu que nous en avons vu jusqu'à présent confirme cette impression chatoyante, patrimoniale et créative. C'est un quartier où l'on se sent bie…

Les voyages 2011, ça continue...

Hello from Piura airport, boarding area.
Comme d'habitude cette année, les choses ne sont pas toujours ce qu'elles pourraient être. La mâtinée avait bien commencé, nous sommes arrivées à l'heure à l'aéroport par la navette de l'hôtel, avons embarqué en priorité (Gilbert oblige) pour nous débarquer quelques minutes après suite à un engorgement du trafic aérien à Lima. L'aéroport a effectué des travaux sur une des pistes cette nuit (sa maintenance annuelle, avouez que ça tombe bien...) et le trafic ce matin est paralysé. Le radar doit remettre de l'ordre dans le bordel aérien. Donc nous voilà clouer au sol dans la salle d'embarquement de Piura, avec un retard pour l'instant d'1h, à suivre...
Notez également qu'il parait qu'une grève AF est annoncée pour notre retour en France. J'espère que le vol Lima-Paris, le vendredi, aura bien lieu et que les éventuels ennuis ne se feront sentir que sur le vol domestique (m'enfin si tout pouva…

Journée grand standing

Image
Bien le bonsoir à vous tous,
Nous vous écrivons présentement de concert depuis le bar de notre hôtel 4 étoiles, en compagnie d'un Pisco Sour pour Miss Miqueou et d'une Algarrobina pour Miss Giuliato. Notez bien que l'alcool n'a pas encore fait effet, nous sommes simplement sous l'euphorie de notre récent -et momentané- statut de nouveaux riches désargentés.
Nous avons la nette impression que les employés de l'hôtel ne sont pas accoutumés à la présence de jeunes femmes européennes souriantes et enjouées (le déhanché sur fauteuil l'atteste) car ils sont tout sourire lorsqu'ils passent à proximité de notre table. Il faut dire que nos sessions simili-karaoké ont de quoi marquer les esprits.
Pour poursuivre notre chronique hôtellerie de luxe, rajoutons que nous avons droit le soir aux petits chocolats d'avant dormir portés à domicile, le matin c'est le journal qui est glissé délicatement sous la porte, et pour justifier notre présence en ces lieux …

On continue de monter plein nord

Image
Hello tout le monde,
Ce matin nous sommes enfin allées visiter le mercado modelo, où on trouve de tout et surtout, raison de mon intêret, des étals de guérisseurs et chamans. La région de Chiclayo a conservé la pratique des anciennes fois, visibles en particulier dans les villes de Tucume et de Ferrenafe. J'aurais bien voulu assister à une séance de guérison ou discuter avec un chaman qui utilise un vase en pierre en forme de crapaud, mais hélas il faut prendre RV à l'avance. Sans compter que les chamans sont peu enclins à parler de leur art, de peur de se faire voler leur énergie. Bref, il me faut me contenter des étals du marché. On y trouve de tout : les plantes et herbes locales, des morceaux d'animaux divers, des articles religieux (chrétiens mais aussi bouddhiques), des babioles chinoises, des élixirs miraculeux (surtout pour la sexualité et l'amour), des crèmes pour le visage (celle à base d'aloé vera et de bave d'escargot n'a pas eu grâce aux yeux …