Singapour (suite)

Peu d'allusion aux anoures se sont placées sur mon chemin lors de ces deux jours à Singapour, hormis les traditionnels gadgets en tout genre, du magnet au marque-pages en passant par les pinces.

Mais au détour d'un étal du quartier de Chinatown se dressait ce gros anoure séché, peu ragoutant... 
Chinatown, Singapour
L'étal en question était spécialisé dans les remèdes divers, j'ai donc tenté de savoir si l'animal entrait dans certaines décoctions thérapeutiques ou autres interventions rituelles. Mais malgré mon insistance, le vendeur est resté ostensiblement évasif. Dommage, nous n'en apprendrons pas plus cette fois-ci.

Grenouillement vôtre,
Sandra

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La "médecine du crapaud" en Amazonie

Petites pensées vers la côte nord du Pérou...

Vichama ou la plus ancienne représentation de crapaud au Pérou