Le site Arqueología del Perú annonçait le 06 juin la restitution, par la Suède, de textiles de culture Paracas au Pérou. Le fait n'est pas exceptionnel en soi, un nombre grandissant de biens culturels péruviens emportés à l'étranger, notamment dans la première partie du 20e siècle, sont restitués progressivement à leur nation d'origine. 

Ce qui nous intéresse particulièrement dans ce cas, c'est un textile comportant une représentation de batracien. J'avais par le passé fait mention de cette pièce polychrome, conservée jusqu'ici à l'Etnografiska Museet en Suède, à l'occasion de mon travail de recherche sur les représentations d'amphibiens anoures dans l'aire andine.


Pièce textile Paracas. Source : Arqueología del Perú
Daté de la période Paracas Necropolis (entre 200 av. J.-C. et 200 apr. J.-C.), ce textile a été réalisé dans la technique dite « broderie en trois dimensions ». Celle-ci se limitait généralement aux ornements de bordures, contrairement à cette pièce où elle a été employée pour l’ensemble de la pièce. 

Représentation d'amphibien anoure (à droite de l'image). Source : Arqueología del Perú
Parmi un décor anthropomorphe et zoomorphe, un amphibien anoure se trouve disposé dans un des carrés textiles. Il est représenté en vue de hauteur, membres écartés et fléchis, et ses flancs paraissent s’enfler selon la capacité biologique des batraciens. 

Ces 4 textiles (sur une collection comportant 89 pièces) seront exposés au Musée National d'Archéologie, d'Anthropologie et d'Histoire du Pérou, où s'est effectué l'ouverture des caisses ayant servi au transport aérien le 12 juin dernier.

Grenouillement vôtre, 
Sandra





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La "médecine du crapaud" en Amazonie

Petites pensées vers la côte nord du Pérou...

Vichama ou la plus ancienne représentation de crapaud au Pérou