Amplexus, ponte et camouflage (Equateur/Pérou)

Un article publié en 2009 dans un blog a attiré notre attention en raison d'une photo bien particulière. Celle-ci montre les couleurs de l'arrière-train de la grenouille Edalorhina perezi qui, vues de dos, imitent les yeux et la face d'un animal. Habile parade pour décourager les prédateurs, en plus de la faculté plus courante de gonfler son corps face à la perception d'un danger.

Les pattes postérieures et les "yeux" dans le dos de la grenouille. © Andrew Gray
Ventre gonflé d'Edalorhina perezi. © Andrew Gray
L'auteur mentionne également ce couple d'Edalorhina perezi en situation d'amplexus axillaire, découvert au fond d'une grotte également peuplée par des scorpions et une colonie de chauve-souris. Les oeufs, entourés d'une mousse protectrice, sont repoussés par le mâle au moyen de ses pattes postérieures. 

Scène d'accouplement. © Andrew Gray
Pour faire écho au témoignage de ce courageux blogueur, je vous propose de comparer cette photo avec une céramique mochica (peuple précolombien de la côte nord du Pérou - Ier au IXe s. de notre ère environ) exposée au Musée National d'Anthropologie, d'Archéologie et d'Histoire de Lima, représentant deux amphibiens anoures dans une scène de simili amplexus axillaire; simili car un strict naturalisme aurait sans doute requis le positionnement des pattes antérieures du mâle (au-dessus) crochetées sous celles de la femelle, plaçant cette dernière légèrement en avant de son partenaire. 

Bouteille à anse-goulot étrier. Phase Mochica III. Provenance inconnue. Museo Nacional de Arqueología, Antropología e Historia del Perú, Lima. © Sandra Giuliato
Symboliquement, les ronds peints sur le corps des protagonistes soulèvent plusieurs hypothèses : rappel des oeufs - nombreux- expulsés lors de la ponte, gouttes d'eau matérialisant le lien entre les amphibiens et l'élément liquide, ou encore motif stylisé évoquant les propriétés verruqueuses de la peau de certains anoures... Libre à chacun d'y voir la métaphore la plus parlante; quant à la vérité elle est restée nichée dans l'esprit du fascinant peuple Mochica.

Grenouillement vôtre,
Sandra

Source 
Frog Blog Manchester



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La "médecine du crapaud" en Amazonie

Vichama ou la plus ancienne représentation de crapaud au Pérou

Petites pensées vers la côte nord du Pérou...